La retranscription d’un entretien par Pierre Bourdieu

D. Guéranger, A propos de trois problèmes pratiques de l’écriture sociologique. La retranscription d’un entretien par Pierre Bourdieu, communication pour la conférence Enjeux (et) pratiques de l’écriture en sciences sociales :

Pour l’inscrire dans la problématique générale du colloque, je précise que mon intervention a pour objectif de réfléchir aux enjeux liés à l’activité particulière qu’est l’écriture sociologique, en partant de l’analyse d’une pratique spécifique d’écriture, à savoir la retranscription d’un entretien. En d’autres termes, quels sont les problèmes pratiques posés par la retranscription des entretiens ? Et à quels enjeux et débats plus généraux renvoient-ils ?

Ma réflexion se base sur l’extrait d’un entretien réalisé par Pierre Bourdieu et publié dans La Misère du monde (1993). Le hasard a voulu que, au détour d’une conversation avec un collègue, je puisse récupérer la publication du verbatim de cet entretien, dans sa version originale, suivi d’une courte note de travail rédigée par le sociologue sur les problèmes de transcription (1996). L’analyse que je propose ici s’appuie donc sur deux types de matériaux : les retranscriptions proprement dites et les commentaires écrits de celui qui retranscrit. Ma démarche consiste à comparer les deux versions de la retranscription, et à considérer que les transformations observées constituent la réponse de l’auteur aux problèmes pratiques qu’il soulève dans ses notes de travail. [15 pages]