Quelques slides de plus, pré- et post-pandémie

Mon billet précédent parlait d’un cours récemment mis en ligne ; voici un bref complément, avec des liens vers les plans et slides de cours que j’ai fini par mettre en ligne, au bout de plusieurs années, pour alimenter ma page d’enseignement.

On trouvera toujours un peu réducteur de s’en tenir à des listes de lectures et des « diapos PDF », (que je n’ai connues qu’en Master quand j’étais moi-même étudiant) pour résumer un cours, mais vu que l’étape suivante consisterait à produire des manuels et des séances filmées, façon Richard McElreath, le manque de temps nous ramènera presque toujours à ça.

On commence avec deux cours classiques dans l’intitulé et dans le contenu, Public Policy et Political Sociology, pour lesquels j’ai mis en ligne les plans des travaux dirigés (le cours magistral est assuré par des collègues) et les slides des séances. Les cours sont enseignés en anglais, mais contiennent quelques lectures francophones.

Les deux cours ont traversé la pandémie de Covid-19 comme ils le pouvaient, avec une évolution intéressante dans les modalités d’évaluation du premier, sur la base d’un exposé pré-enregistré (filmé par les étudiants), puis défendu sous la forme d’une mini-soutenance. Du second, je retiens notamment la playlist que je m’étais appliqué à assembler — voir la dernière slide de chaque séance, ou alors ce lien Spotify.

On continue en passant rapidement sur deux séances de cours, « European Union Social Policy » et « Le gouvernement britannique à travers les séries télévisées », dont je mets les slides en ligne parce que j’avais beaucoup aimé donner ces séances, dans des contextes différents (remplacement d’un collègue dans un cas, et cours collectif dans l’autre).

La suite est un cours d’épistémologie et de philosophie des sciences sociales, sur lequel j’ai assuré des travaux dirigés en anglais et en français. Il s’agit très certainement du cours sur lequel nous (l’équipe pédagogique) nous sommes le plus amusés, ce qui doit se voir dans les slides et dans le choix des auteurs couverts, qui varie un peu d’une année à l’autre.

Enfin, on termine avec un cours de Global Health, dont l’ironie est qu’il a été donné pour la première fois au premier semestre 2020, jusqu’à son interruption par la pandémie de Covid-191. Les slides en portent la marque.

Il manque encore des choses (des mises à jour d’autres plans de cours, une mention de ce cours sur la sociologie de la quantification, et surtout une description du très chouette « atelier de bioéthique » que nous assurons avec un collègue), mais si j’arrive à me remettre à écrire ici et à y rééquilibrer le contenu entre enseignement et recherche, d’autres billets plus complets devraient suivre.



Citer ce billet
François (2023, 24 septembre). Quelques slides de plus, pré- et post-pandémie. Polit’bistro. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/syw3

  1. Autre anecdote, dans un cours équivalent centré sur l’Union européenne, j’avais fini, en 2019, par retirer la séance sur la surveillance épidémiologique des maladies infectieuses, au bénéfice d’une séance sur la sécurité alimentaire. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search