Open Data for Urban Research, version 2018

J’ai récemment donné ma séance de ce cours, organisé avec Joël et Samuel Goëta, les deux co-fondateurs de Datactivist, à Sciences Po Paris :

J’en avais déjà parlé, et peu de choses ont changé dans le plan de cours. En revanche, j’ai fait intervenir deux artistes, qui ont – excellemment – bien expliqué leur projet (en cours) de cartographie sensible de mon quartier parisien1, et j’ai complètement réécrit mes slides :

La séance s’est focalisée sur la visualisation spatiale, qui sert, évidemment, à faire des cartes, un sujet que je trouve très bien documenté en français((Voir par exemple le site Visionscarto et le blog Carnet (neo)cartographique.)), mais pas que : typiquement, beaucoup de réseaux, en tout cas dans les domaines qui m’intéressent, peuvent avoir une version « spatialisée », c’est-à-dire où les coordonnées sont fixes et signifiantes.

Les slides contiennent quelques détails sur le projet de cartographie sensible mentionné plus haut, mais je ne veux pas trop en dire pour ne pas perturber leur travail.

Dans les slides, vous trouverez aussi notamment une mention de Magrit, l’excellent outil de cartographie en ligne produit par l’UMS RIATE, et quelques-unes des non moins excellentes slides d’Arthur Charpentier et al. sur « La ville en économie ».

Enfin, à la toute fin des slides, vous trouverez deux renvois vers deux petits exercices pratiques avec R, que je n’ai pas eu le temps de faire tourner en classe…

… mais qui suivent de près des billets plus complets, d’Arthur Charpentier (le même) pour la fameuse carte du choléra à Londres par John Snow en 1854, et de François Keck pour le package rleafmap, repéré sur le blog d’Arthur (encore lui).

  1. La Goutte d’Or, sur laquelle vient tout juste de sortir un très beau livre de photographies d’Elena Perlino (disclosure : j’ai participé à le financer). []