1, 2, 3 data

L’exposition 1, 2, 3 data qui s’est terminée avant-hier à la Fondation EDF valait vraiment le détour1 : j’ai à peine eu le temps de prévenir les étudiants de mes cours de statistiques introductives, qui sont, en réalité, des cours de plein de choses basées sur la programmation statistique, dont la visualisation de données.

Le site Web de l’exposition en donne un très bon aperçu, et le catalogue de l’exposition, que j’ai feuilleté rapidement mais pour lequel je ne trouve pas de lien ou de point de vente hors-exposition, semblait bien reprendre les œuvres et projets exposés.

Un projet que j’ai lu en entier sur place est celui de Maral Pourkazemi sur l’accès, l’usage et le contrôle d’Internet en Iran, très réussi :

D’autres œuvres / projets misaient plus sur la 3D et l’effet « wow » des animations, façon demoscene (les vrais nerds savent de quoi il s’agit), et d’autres, fin, misaient plus sur le fait qu’ils traitent de sujets d’actualité comme les migrations forcées, Facebook, les inégalités de revenus, ou encore le vocabulaire (or absence thereof) du clown triste et affligeant qui sert de président aux États-Unis d’Amérique2.

Bref, jetez un coup d’oeil au site Web, ça vaut la peine, pour une fois qu’EDF fournit quelque chose qui n’est pas mal- ou sur-tarifé…

  1. Et en bonus, la découverte du square Récamier, enclave aussi verte que bourgeoise : on se croirait vraiment dans un chapitre des Pinçon-Charlot. Les 9.50 euros de café + Perrier à la terrasse du café de la rue valaient le coup, pour le calme et le beau temps quand je me suis pointé. En super-bonus, le serveur, me voyant lire The Great Leveler, a dû penser que je lisais un roman d’épouvante, et m’a recommandé la dernière saison – en fait, l’avant-dernière – d’American Horror Story. []
  2. Vous aurez peut-être remarqué que je ne parle plus de Donald J. Trump : j’ai terminé mon auto-psychothérapie à son sujet, et mon dossier de documents sur son élection dort tranquillement sur mon disque dur, en attendant l’occasion – qui ne se présentera jamais, p > 0.9 – d’écrire un bref papier là-dessus, à la façon de ce que j’avais écrit sur Barack Obama. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.