Stata était de passage à Paris

Je n’ai pas pu y assister, mais le premier French Stata Users Group Meeting s’est tenu hier à Sciences Po, à Paris.

Ce blog ne parle plus beaucoup de Stata, même si je continue, comme d’autres, à l’enseigner, et avec plaisir, car c’est un langage simple (au moins en surface ; sous le capot, en particulier lorsque l’on rentre dans Mata, c’est en réalité plus compliqué). L’installation est triviale, chaque ligne de code est une commande avec un résultat – généralement – visible à l’écran, et les étudiants arrivent à apprendre une cinquantaine de commandes assez rapidement, ce qui permet de couvrir beaucoup de sujets en un temps record. Cette facilité a un coût, et le langage est évidemment limité de plein de manières, la principale étant que Stata ne peut facilement manipuler qu’un seul objet.

Les présentations de Stata Paris 2017 montrent que le langage Stata est en pleine forme, avec de nombreux nouveaux packages publiés sur SSC, le serveur centralisé qui remplit la même fonction que CRAN et Bioconductor pour le langage R. À titre d’exemple, j’aperçois, dans les présentations, un package pour gérer le format SDMX –  équivalent R : package rsdmx ; voir aussi cette collection de connecteurs SDMX –, ainsi que de nouveaux estimateurs, qui renvoient à la base d’utilisateurs de Stata, composée principalement (à mon sens) d’économistes et d’économètres, puis d’épidémiologistes, de politistes et de sociologues, mais dans une moindre mesure.

Au passage : Stata 15 est pour bientôt sorti

Je remarque aussi, à l’occasion de ce billet, que StataCorp va bientôt sortir a sorti la version 15 de son langage/logiciel, dans laquelle on trouve vraiment plein de chouettes nouveautés, dont un nouveau préfixe bayes: qui fait exactement ce que vous pensez, et la possibilité de générer des documents HTML ou PDF avec Markdown + Stata.

Add. Merci à Alexis et Tristan pour la correction sur Stata 15, je laggue… !


2 réflexions au sujet de « Stata était de passage à Paris »

Les commentaires sont fermés.