Moins d’éducation nationale

Derrière cette intervention très amusante de Stéphane Guillon sur France Inter, il y a une vraie question sur la concentration des effectifs et son effet sur la réussite scolaire. Son intervention évoque aussi les cours de langues vivantes, avec une excellente imitation de Jane Birkin… !

Tout ce que je sais sur l’éducation nationale tend à montrer que l’école perd son rôle correctif des inégalités sociales lorsque les salles de cours sont plus chargées, et que les cours de langue sont souvent d’une pauvreté insigne faute d’avoir des enseignants suffisamment formés et suffisamment bilingues, en particulier à l’oral.

Les réformes gouvernementales comptent certainement sur le fait que la reproduction sociale des inégalités de capital socio-culturel ne dérange pas l’électorat de la majorité , et que l’on peut s’attendre à une amélioration endogène des compétences linguistiques grâce aux séries télévisées américaines.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search