Richard Descoings

Une triste nouvelle comme on en reçoit de temps à autre dans nos boîtes email universitaires :

A la communauté enseignante et étudiante de Sciences Po :

J’ai la profonde tristesse de vous annoncer que Richard DESCOINGS est mort hier, mardi 3 avril 2012, à New York.

Richard Descoings avait confié au magazine Rue Saint-Guillaume son étonnement suite à son “opération lycées” qui avait fait voler en éclats le bouclier symbolique du concours de grande école. L’histoire de l’enseignement supérieur en France se souviendra certainement de lui au moins pour cette excellente stratégie qui lui a valu plusieurs rétributions par la suite.

Je n’ai aucune envie de jouer la rubrique nécrologique1, mais je veux bien l’opinion des lecteurs sur cette initiative, qui est restée de taille très modeste mais qui a apparemment fait des émules (je note par exemple qu’un candidat à l’élection présidentielle prévoit l’ouverture obligatoire des classes préparatoires aux lycées qui n’y envoient presque personne en temps normal).

Disclaimer : je donne des cours à Sciences Po.



Citer ce billet
François (2012, 4 avril). Richard Descoings. Polit’bistro. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/syok

  1. … et je serai intraitable avec les commentaires morbides ou juste inutilement méchants. []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search