Patrick Roy

Le député Patrick Roy, pour lequel j’ai beaucoup de sympathie pour plusieurs raisons, est gravement malade. Son récent retour dans l’hémicycle a donné lieu à cette scène de vie parlementaire est assez inhabituelle :

Le discours de quelques minutes est en visionnage intégral sur le site du Parisien. Ceux qui savent que je travaille sur la lutte contre le cancer se doutent bien que je vais inclure cet épisode dans mon manuscrit de thèse pour illustrer l’unanimité politique sur ce thème, dont François Fillon, il y a quelques années, disait devant la même Assemblée nationale qu’il n’était “ni de droite, ni de gauche”. L’économie morale du cancer et sa symbolique guerrière et héroïque pourraient difficilement être mieux exprimées que dans cette congrégation d’hommes politiques applaudissant debout l’un des leurs pour le soutenir dans sa lutte contre la maladie.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search