Encart publicitaire : encore plus de cartographies réticulaires

Si vous avez aimé l’exemple de « cartographie réticulaire » publié il y a un mois au sujet des théories du complot, vous en trouverez naturellement plein d’autres sur ce blog, mais aussi dans mes notes sur R, en anglais (voir l’encart publicitaire précédent).

L’une de mes dernières notes sur R porte sur la construction d’un petit réseau de co-occurrences de mots-clés, dont voici le premier résultat :

réseau de co-occurrences

Les mots-clés que vous voyez ci-dessus m’ont été fournis par une classe de cobayes gentils étudiants du Master Governing the Large Metropolis, qui est objectivement le Master le plus chouette de la planète1. Les (17) étudiants étaient tenus de lister leurs centres d’intérêt intellectuels, ce qui a donné ce petit réseau de co-occurrences.

Ce graphe repose, à peu de choses près, sur la même méthodologie que celle utilisée pour cartographier les théories du complot, à ceci près que la note qui l’accompagne contient plus de détails techniques, notamment sur la pondération des liens dans les réseaux de co-occurrence2.

À ce stade, je n’ai pas eu recours à la détection de communautés pour classer les mots-clés en fonction de leurs co-occurrences : une lecture rapide du graphe m’a suffi. En revanche, dans une seconde note utilisant les mêmes données, je me suis amusé à reprendre le réseau bipartite initial des étudiants et de leurs mots-clés :

réseau bipartite

Or, si l’on réduit ce graphe à des liens entre étudiants plutôt qu’entre mots-clés, alors la détection de communautés devient assez intéressante, puisque l’on va pouvoir s’en servir pour repérer les clusters d’étudiants partageant les mêmes centres d’intérêt, en utilisant le même algorithme de détection de communautés que dans ma cartographie des théories du complot :

réseau unipartite avec clusters

Remarquez que j’ai la composition réelle des groupes de travail qu’ont formé les étudiants suivant mon cours, et qu’elle ne correspond pas du tout, mais alors pas du tout, à celle qui apparaît ci-dessus… Autrement dit, dans l’immense majorité des cas, les étudiants ont formé leurs groupes de travail en se fondant sur d’autres critères que leurs centres d’intérêt communs.

  1. J’aime vraiment beaucoup enseigner dans ce Master où l’on trouve, dès la deuxième semaine de cours, un exemplaire de Seeing Like A State dans les sacs des étudiants. []
  2. Voir aussi cette autre note sur la pondération des liens dans des réseaux de co-auteurs. []