“La causalité en question”, avec Ivan Ermakoff

Je ne sais pas comment introduire la vidéo suivante pour vous la recommander, et vais du coup me contenter de copier-coller son descriptif :

Table ronde autour de la question de la causalité en sciences sociales. Notre invité était Ivan Ermakoff, Professeur de sociologie à l’université de Wisconsin-Madison (http://www.ssc.wisc.edu/soc/faculty/s…).

Discutant.e.s: Hervé Rayner (remarques générales et volet « théories de l’alignement »), Bernard Voutat, Agnès Aubry et Fabien Thétaz (volet « théorie(s) de l’acteur »), Mounia Bennani-Chraïbi, Nicholas Pohl et Youssef El Chazli (volet « méthodologie »), Ivan Sainsaulieu, Martino Maggetti et Hervé Rayner (volet « contingence et explication causale »).

Accrochez-vous, ça dure trois heures, mais ça en vaut largement la peine.

Je dois rajouter qu’Ivan Ermakoff est un personnage assez fascinant à écouter. Sa manière de s’exprimer est probablement ce qui se fait de plus chirurgical en matière de prise de parole, avec d’assez longs silences1 avant les questions qui demandent réflexion, et des choix de termes ultra-précis, qui laissent aussi peu d’ambiguïté que possible dans le propos. On est très proche, il me semble, de ce que la sociologie (ou la philosophie) analytique se donne comme agenda.

Si vous n’avez le temps que pour l’exposé principal d’Ermakoff, fondé sur son ouvrage Ruling Oneself Out: A Theory of Collective Abdications, commencez à la 24e minute. L’exposé s’arrête à la 60e.

  1. Ce lien pointe vers les rushes d’un documentaire, “Pétain, Vichy et nous tous”, avec d’autres interviews captivantes, entre autres, de Zeev Sternhell, Robert Paxton, Emilio Gentile, Denis Peschanski, Stéphane Audoin Rouzeau… []