Law Factory = Law Factory++

Le projet final du projet de recherche « La fabrique de la loi » a été présenté à la conférence « Law Factory II« . C’est en ligne depuis jeudi dernier, allez jeter un coup d’oeil :

Screen Shot 2014-06-02 at 3.22.22 PM

La conférence m’a permis de présenter mes résultats définitifs et de revoir oplein de gens chouettes, dont l’un des auteurs de Parltrack, qui m’avait appris XPath (avec Bram) il y a quelques années.

Comme j’aime beaucoup Parltrack, j’ai voulu jouer un peu avec les données. voici une visualisation interactive des amendements déposés dans les commissions du Parlement européen lors de la législature 2009-2014 (à jour du 26 mai 2014) :

Screen Shot 2014-06-02 at 3.03.09 PM

Screen Shot 2014-06-02 at 3.09.00 PM

Comme pour le Parlement français, tout est codé en une page PHP + HTML/CSS + Javascript qui utilise Sigma.js et des données exportées depuis R ; le code donne tout ce qu’il faut pour reproduire les graphiques ou la visualisation, en utilisant ggnet et rgexf.

Une page séparée montre les réseaux sous-jacents, qui sont très peu denses lorsque les commissions comptent peu de membres : la commission “Crises”, par exemple, n’a pas l’air de passionner les foules de législateurs en délire. Les dimensions des réseaux résument ces différences :

density

Note de lecture : les abréviations des commissions sont positionnées selon le nombre d’eurodéputés présents dans le réseaux (y), et le nombre total de cosignatures dans la commission (x). La taille des libellés est proportionnelle à la synthèse des deux informations, la densité du réseau.

La modularité change du tout au tout selon la commission. La pêche et les pétitions sont des commissions peu polarisées, de même que celles sur les transports, le budget ou les droits des femmes. Cette représentation change dans les commissions « Culture » ou « Agriculture », où la modularité est deux fois plus importante. Les commissions les plus polarisées (CRIS et SURE) ont trop peu de noeuds pour que la mesure soit pertinente.

modularity

Note de lecture : les abréviations des commissions sont positionnées selon la modularité de leur réseau. Les points gris donnent la modularité maximale mesurable (algorithmes Louvain et Walktrap). La couleur donne le ratio entre modularité empirique et modularité maximisée. Toutes les mesures sont comprises dans l’intervalle [0,1].