Entendu en conférence

En guise de conclusion, quelques trucs rigolos entendus à #RLyon2013 :

  • “On s’est rendu compte que les crèches étaient des lieux très violents, mais que ça ne portait pas à conséquence parce que les enfants n’ont pas de muscles. Le garçon qui veut piquer un tracteur à la fille va lui tirer les cheveux, et la fille va vouloir se venger, mais tout ce qu’elle trouve pour le taper, c’est un nounours. Le plus sérieux qu’on a vu, ce sont quelques traces de morsure, mais à part ça, ça va.”
  • “C’est un singe qui hurle quand on lui tire les pattes vers l’arrière” (au sujet d’une peluche glissée dans certaines des malettes de conférence par l’un des sponsors — ne m’en demandez pas plus, je n’ai pas vu la bestiole, mais j’ai effectivement entendu des hurlements).
  • Un dialogue constructif entre un employé de l’industrie pharmaceutique et un chercheur qui enregistre des singes hurleurs tôt le matin dans la canopée de la Guyane française. (Les deux faisaient face aux même problèmes de spectographie. Cette anecdote va me servir d’illustration pour toutes les conversations futures sur l’utilité de la recherche, qui est nécessaire sans être prévisible et donc programmable à l’avance.)
  • “T’imagines pas le choc ! Dans mon boulot d’avant, je pouvais compter les emails que je recevais en une semaine, je m’en envoyais à moi-même histoire d’en avoir !” (Au cours d’un récit impressionnant sur une transition professionnelle ultra-radicale.)
  • Le plus fort reste le jeu de mots inscrit sur les porte-clés/décapsuleurs offerts en cadeau à tous les participants : « Be R ».

Et sinon, voici une bonne nouvelle pour les utilisateurs de R avec des données d’enquête ! Le package est développé par un membre du laboratoire qui produit également l’excellent TraMineR, dont l’un des auteurs a rappelé l’importance de la documentation et de l’aide sur StackOverflow dans le succès du package.

Note : pour un vrai compte-rendu, c’est ailleurs.