TeX et SHS

Joël et Maïeul Rouquette (blog, bouquin à lire1 ) ont lancé, via Twitter, une liste de discussion sur l’utilisation de TeX en sciences humaines et sociales. Si vous avez aperçu les récentes slides de Joël sur la cartographie avec R et rgrs, le package de Julien Barnier, alors vous savez à quoi sert TeX : faire cohabiter des structures complexes (équations mathématiques, images vectorisées, code informatique, etc.) avec du texte bien mis en page.

Dans les liens du paragraphe précédents, vous aurez aperçu des références à TeX et à Twitter, mais aussi des mentions de GitHub et de R. La somme de ces technologies vaut plus, à mon sens, que ses parties : l’idée est de construire des workflows, façon The Setup, pour les SHS. Un excellent exemple de workflow est celui de Kieran Healy, qui circule depuis longtemps et qui a intégré un mini-symposium sur le sujet dans la revue méthodologie de l’APSA.

J’essaierai de continuer à faire la publicité de ces technologies par mes propres exemples et m’en tiens pour le moment à cette courte annonce car le filtre spam de la plateforme a l’air d’être en panne et il reste 444 messages en attente de suppression2. Je me tape l’inspection manuelle des commentaires pour éviter les faux négatifs et encourager les discussions, comme sur ce billet récentÉtienne et Sylvain Machefert ont posté des informations intéressantes sur Factiva (merci !). Si votre commentaire a sauté, prévenez-moi, et désolé du dérangement.

  1. Il y en a beaucoup dans tous les styles, comme à chaque rentrée. Merci à celles et ceux qui ont l’amabilité de m’en tenir informé, j’en reparlerai après lecture. []
  2. … sans parler des copies. Il faudra que je parle de cette copie de mathématiques rédigée en quasi-chinois, et que je dois rendre dans une semaine. []

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Une réflexion au sujet de « TeX et SHS »

Les commentaires sont fermés.